SATISFAIT OU REMBOURSé

0

Votre panier est vide

Soldes

Gilet Pare-Balles
Couteau & Balles
Niveau : IIIA

La protection du soldat dans le champ de bataille a toujours été un sujet important pour n’importe quelle armée. Des boucliers jusqu’aux armures, les outils de protection n’ont pas cessé de s’améliorer en fonction de la puissance de feu. Aujourd’hui c’est le pare-balle qui est l’un des moyens de protection les plus utilisés dans le monde. Parmi les différents pare-balles qui existe sur le marché, nous nous intéresserons au gilet pare-balle couteau et balles niveau III A.

 

Caractéristiques du gilet pare-balles

Le gilet pare-balle couteau et balle niveau III A est de norme NIJ0101.06. Il peut protéger le sujet qui le porte contre les balles issues des armes de poing y compris le célèbre et puissant 44 Magnum SJHP. Ce gilet pare-balle peut atteindre un niveau supérieur notamment le niveau III ou IV. Pour y arriver, il faut introduire les plaques dures de blindage qui permettra à arme de protection de stopper les balles de certains fusils. Constitué d’aramide UD ou PE, il pèse seulement 3 kg. Le rapport efficacité/encombrement est aussi grand que les possibilités de déplacement du soldat qui en est vêtu ne souffrent pas de contraintes signifiantes. Il protège le torse de celui qui le porte au niveau frontal, dorsal et aussi latéral. Il est modulable en fonction des envies de celui qui le porte. Ce gilet pare-balle ne stoppe pas seulement les balles d’armes à feu. Il protège également contre les attaques de couteau et de poignard le rendant encore plus efficace. Il est disponible en une multitude de couleurs : noir, bronzage, bleu, camouflage. Il peut même personnalisable. Ainsi, en fonction des réalités de l’environnement des opérations, vous pouvez choisir celui qui sied le mieux aux différentes situations. Son port est externe. Il ne faut donc pas penser à enfiler un autre vêtement au-dessus.

 

Comment fonctionne-t-il ?

Les constituants de ce gilet pare-balle assurent un travail remarquable dans leur façon de bloquer les projectiles. Les packs souples et durs disposés en plusieurs strates opposent une résistance farouche à l’avancée des balles. Au contact de la balle, ils réduisent sa vitesse tout en allant vers l’arrière pour éviter d’être confrontés au cisaillement du projectile. Ensuite, les couches profondes bloquent complètement la balle à la manière d’un filet. Les couches anti-traumas jouent ici le rôle d’amortisseur. Elles empêchent l’énergie cinétique du projectile d’atteindre le thorax (par ondes de choc), du moins en grande partie. Lorsque l’efficacité des couches anti-trauma n’est pas à la hauteur de la puissance de feu, le sujet vêtu de ce gilet pare-balle est alors exposé aux multiples lésions sérieuses qui peuvent s’avérer mortelles. Il s’agit par exemple des lésions pénétrantes comme les lésions pariétale, pulmonaire, cardiaque ou abdominale. Quant aux couteaux, ils sont tout simplement bloqués dans le mouvement. Et dans ce cas, le risque de lésion pénétrante est plus faible.